Blog des randos extérieures

Valsloppet 2014

25 Renards se présentent pour l’inscription de ce Raid en Ardèche, inscription qui ne sera pas de tout repos et sans stress !
Mais après une organisation irréprochable pour décrocher les places rapidement sur internet, nous voilà inscrits pour ce raid qui s’annonce costaud mais magnifique !
Nous serons finalement 22 Renards à partir.

La réunion d’information en Mai, commence à nous mettre l’eau à la bouche, et l’excitation se fait ressentir même si ça s'annonce difficile! Et oui car la Vasloppet ça sera 130km de VTT 5000m D+ avec une soirée bivouac en tente le samedi soir !

7h30 RDV sur le parking de la tanière pour charger les vélos, les tentes, les bagages et les provisions.

 

Ca y est tout est chargé, nous sommes prêts à partir pour un week end qui s’annonce ensoleillé à souhait. Arrêt sur une aire d’autoroute pour casser la croûte et quelques heures plus tard nous voilà arrivés au camping à Jaujac pour y passer une bonne nuit en mobil home avant d’attaquer. Chacun prépare sa bête de course, on sent l’excitation monter et pour bien se préparer rien de tel qu’un bon apéro autour de la bière locale à la châtaigne.

Puis nous regroupons quelques tables pour dîner tous ensemble une bonne plâtrée de pâtes et sa sauce onctueuse de tomate ou plutôt son concentré de tomate à la bolognaise qui c’est sûr nous aura colmaté l’estomac ;).

7h30 tout le monde est prêt à partir en direction de Vesseaux où se fera le départ. Nous sommes à 1.5km et en plus ce n’est que de la descente !
Arrivés au départ nous laissons tous nos bagages pour le bivouac du soir et avons le droit à notre sac participant bien garni : une serviette microfibre, de la crème de marron, une bouteille de vin rouge et du miel !

8h30 : le départ est lancé, différents groupes se forment ce qui permettra à chacun de ne pas rouler seul. Une longue journée nous attend (70km, 3000m D+) mais le soleil est au beau fixe et les paysages promettent d’être très beaux !

Après quelques heures de pédalage, le repas du midi est servi : il n’y a plus qu’à aller se servir. Au menu, un plateau repas bien garni : des crudités en entrée, des pâtes (aussi consistante que la veille) sauce bolognaise, des cerises et yaourt. Et bien évidemment la fameuse Vals que l’on retrouvera avec plaisir à chaque ravitaillement.

Des renards se croisent, certains sont déjà installés, d’autres arrivent quand les autres partent.
La blague d’après repas c’est cette côte interminable qui nous fera bien digérer ou qui nous tuera…
Il fait chaud mais c’est supportable, de plus certains en profite pour se rafraîchir dans les rivières ou fontaines. Après le ravito 3, la fatigue commence à se faire sentir mais il faut garder des forces pour gravir la dernière côte qui nous emmènera au saint graal : le dernier ravito de la journée.
Et ça grimpe, ça grimpe, il ne faut pas regarder la moyenne car c’est déprimant. Mais bon c’est l’occasion de faire quelques photos (excuses pour s’arrêter un peu ;)).

Enfin, il est là tout en haut ce ravito. Mais vite on déchante, car quand on lève la tête encore plus haut, nous découvrons la bonne surprise : et oui nous n’attaquons pas tout de suite la descente, ça aurait été trop facile ! Maintenant il va falloir porter le vélo, et pour pimenter la chose le terrain est bien évidemment très accidenté, c’est plus marrant.

Ca y est on attaque la descente de la fin, ça fait du bien mais pas tant que ça finalement car les bras et les mains en prennent pour leur grade, ça tabasse à mort et il faut encore garder un peu de lucidité pour ne pas tomber !
Et au bout, la délivrance : le camping de Jaujac.
Des Renards, sont dèjà là (depuis un certain temps pour certains), les tentes sont montées et une bière est offerte à l’arrivée.

Tout le monde à l’air ravi de cette première journée, les débriefing fusent de tous les côtés avant d’attaquer la Paëlla party du soir.

23h : tout le monde est couché. Il faut se reposer un maximum pour attaquer la 2nde journée. Ah les joies du bivouac et des nuits en tente : il va falloir essayer de s’endormir entre les divers bruits suspects et ronflements… On essaie de dormir tant bien que mal mais le réveil sera difficile.

8h30 : c’est parti pour la 2nde journée (60km/ 2000m D+).

Les jambes sont un peu lourdes mais finalement ça va, les fessiers par contre accusent un peu le coup ! On reforme à peu près les mêmes groupes : on ne change pas les équipes qui gagnent ! Contrairement à la veille, le soleil commence à taper tôt, et il va faire chaud, très très CHAUD toute la journée. Et là tout le monde, entend la petite voix de Denis dans sa tête qui nous disait pendant la réunion : pensez à prendre une gourde supplémentaire pour s’arroser. Merci pour cette idée, car je crois qu’on a dû vider autant d’eau sur nos têtes que ce que l’on a bu.
Le déjeuner mettra plus longtemps à arriver aujourd’hui, mais l’accueil est toujours agréable et le repas copieux.

Il faudra reprendre son courage à deux mains pour repartir et avaler le dénivelé qu’il reste. La chaleur est toujours assommante et on cherche l’ombre tant bien que mal surtout dans les côtes. Arrivés au dernier ravito, ça commence à sentir bon la fin, mais avant il faudra gravir les derniers m D+, mais ça valait le coup car cela nous a permis de finir en pédalant sur les crêtes et de finir en descente ! Comme la veille, certains sont déjà arrivés depuis un petit bout de temps et le car est prêt à partir ! Mais tout le monde prend le temps de savourer la bière de l’arrivée…enfin certains plus que d’autres ;)

Ca y est, la Valsloppet est bouclée ! De très beaux parcours, une super ambiance parmi les bénévoles et les Renards, quelques chutes et quelques problèmes techniques pour certains. Mais tout le monde en garde un bon souvenir.
C’est parti pour le retour, nous nous arrêtons en route pour manger des pizzas que l’on a attendu longtemps mais qui du coup ont été d’autant plus appréciées !

Un grand merci aux organisateurs, à toute l’équipe et aux chauffeurs !!
Sans aucun doute, RDV dans 2 ans !